Je suis travailleur indépendant : qu'est-ce qui est prévu pour ma retraite ? © Getty Images

Je suis travailleur indépendant : qu'est-ce qui est prévu pour ma retraite ?

28 mai 2019

En tant que travailleur non salarié (TNS), et ce pour compléter votre pension de retraite, vous avez la possibilité de vous constituer une rente ou un capital. AG2R LA MONDIALE vous guide pour faire les bons choix.

Comme pour les travailleurs salariés, les droits accumulés au cours de votre vie professionnelle seront reversés sous forme de pension lors de votre départ à la retraite. Vous percevrez alors une retraite de base et une retraite complémentaire. Mais en tant qu’indépendant, vous ne relevez pas du même régime ni des mêmes organismes, qui dépendent de la profession exercée. 

Que vous soyez artisan, commerçant ou industriel, vous cotisez à la sécurité sociale des indépendants (SSI), qui remplace le régime social des indépendants (RSI) depuis le 1er janvier 2018. Votre retraite de base est alignée sur celle des salariés et son montant est fonction des revenus et du nombre de trimestres cotisés. Votre retraite complémentaire en revanche se calcule en points. 

Des régimes de retraite qui diffèrent 

Si vous exercez une profession libérale – médecin, infirmier, notaire, architecte, agent d’assurance… –, votre retraite de base est gérée par la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) et votre retraite complémentaire par l’une des 10 sections professionnelles de la caisse. Le calcul de votre pension se fait là aussi à partir de points et non de trimestres. 

Quoiqu’il en soit, dans l’ensemble, vos droits à la retraite seront, à revenu égal, inférieurs à ceux des salariés. Il vous appartient donc d’envisager des compléments de revenus dès aujourd’hui pour préparer au mieux votre retraite. Pour cela, plusieurs solutions d’épargne existent, que vous pouvez combiner en fonction de vos besoins et de vos capacités.

Plusieurs types de compléments de retraite 

Vous pouvez tout d’abord contracter une assurance vie. Ce placement financier, qui bénéficie d’une fiscalité avantageuse, vous permet de faire fructifier vos économies en les investissant sur des supports financiers. Vous constituez ainsi, année après année, un capital dont vous pouvez disposer à tout moment.  Vous pouvez également souscrire un contrat de retraite Madelin. Ce dispositif dédié aux indépendants permet de constituer une épargne en vue de la retraite, tout en déduisant les cotisations versées de votre revenu imposable dans les limites prévues. Votre investissement est bloqué jusqu’à votre départ à la retraite (sauf cas particuliers prévus par la réglementation) et sera versé uniquement sous forme de rente viagère. 

Autres options : l’ouverture d’un plan d'épargne retraite populaire (PERP). Ce contrat d'assurance individuel, accessible à tout particulier, vous permet d'épargner sur le long terme pour vous garantir un complément retraite versé sous forme de rente viagère et/ou capital (jusqu’à 20%). L’épargne n’est pas disponible pendant la phase de constitution. Enfin, être propriétaire d’un bien immobilier – notamment de sa résidence principale –, est un atout indéniable pour aborder sereinement cette nouvelle étape de la vie. 

 

Le dispositif Mes questions pour demain vous permet d’obtenir des conseils et des éclairages pour vous aider à prendre les bonnes décisions sur votre santé, votre épargne, votre retraite et la protection de vos proches.