© Getty Images

Nous avons plusieurs mutuelles dans notre famille. Comment choisir ?

26 septembre 2019

Il est fréquent qu’au sein d’un même foyer, les deux conjoints disposent chacun d’une complémentaire santé (ou mutuelle). D’où la nécessité de se pencher sur les garanties proposées pour s’assurer qu’elles couvrent bien les besoins de la famille tout en évitant les cotisations superflues.

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D’ENTREPRISE, UNE OBLIGATION LÉGALE

Rappelons en préambule que toute entreprise du secteur privé a l’obligation, depuis le 1er janvier 2016, de mettre en place une complémentaire santé collective pour le compte de ses salariés et de contribuer à son financement. Ce dispositif permet, en contrepartie d’une cotisation, une meilleure prise en charge des dépenses médicales de l’assuré, voire du conjoint et des enfants si le contrat prévoit la couverture des ayants droit. Certains secteurs d’activité ont par ailleurs mis en place des accords de branche, dont les prestations répondent à des besoins et des risques spécifiques à la branche professionnelle. 

FAIRE LE POINT SUR LES GARANTIES PROPOSÉES MAIS AUSSI SUR SES BESOINS 

En premier lieu, il convient donc de bien identifier les garanties de votre complémentaire santé et de celle de votre conjoint. À chacun de bien se renseigner auprès de son entreprise ou de son organisme assureur, pour connaître précisément les tarifs et les prestations prévues au contrat. Comparez ensuite les niveaux de remboursement pratiqués sur les postes de soins clés. 

Portez-vous des lunettes ? Consultez-vous régulièrement un spécialiste pratiquant des dépassements d’honoraires ? Les enfants ont-ils besoin de soins d’orthodontie ? Le choix d’un contrat doit se faire au regard de votre âge, de vos besoins médicaux et de ceux de votre foyer. Mais aussi de votre budget, car chaque niveau de garantie supplémentaire a un coût et peut alourdir le montant de la cotisation

OPTER POUR UNE AUTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ EN SIGNANT UNE « DISPENSE D’AFFILIATION » 

Une fois l’étude de vos besoins réalisée, plusieurs solutions s'offrent à vous. Si vous êtes déjà couvert par la complémentaire collective de votre conjoint (ou par une complémentaire individuelle) que vous jugez plus avantageuse, vous pouvez refuser d’adhérer au régime frais de santé proposé par votre employeur. Vous êtes en principe tenu d’y souscrire mais ces deux cas de figure peuvent donner lieu à une dispense d’adhésion – à votre initiative.

CUMULER DEUX COMPLÉMENTAIRES SANTÉ, UNE OPTION À ÉTUDIER

Si vous préférez conserver la complémentaire santé de votre entreprise mais souhaitez compenser l’insuffisance de ses garanties, vous pouvez également souscrire une « sur-complémentaire » individuelle. Celle-ci viendra alors compléter la partie non prise en charge par votre complémentaire principale – dans la limite des dépenses effectivement engagées. 

Un dispositif qui peut s’avérer pertinent, pour augmenter au besoin votre niveau de couverture et obtenir de meilleurs remboursements en cas de frais importants et/ou réguliers (comme les montures optiques ou les soins dentaires). Sachez enfin que la complémentaire santé de votre conjoint, si elle prévoit la prise en charge de vos frais de santé, peut jouer ce rôle de sur-complémentaire. 
 

Rendez-vous sur le site www.ag2rlamondiale.fr et obtenez toutes les réponses à vos questions en santé, prévoyance, retraite.